L’épuisement professionnel est un type particulier de stress lié au travail – un état d’épuisement physique ou émotionnel qui implique également un sentiment de perte d’accomplissement et d’identité personnelle.

« Burnout » n’est pas un diagnostic médical. Certains experts pensent que d’autres conditions, comme la dépression, sont à l’origine de l’épuisement professionnel. Certaines recherches suggèrent que de nombreuses personnes qui éprouvent des symptômes d’épuisement professionnel ne croient pas que leur emploi en est la cause principale. Quelle qu’en soit la cause, l’épuisement professionnel peut affecter votre santé physique et mentale. Réfléchissez à la façon de savoir si vous êtes victime d’épuisement professionnel et à ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Symptômes d’épuisement professionnel

Demandez-vous :

  • Êtes-vous devenu cynique ou critique au travail ?
  • Vous vous traînez au travail et vous avez de la difficulté à vous mettre au travail
  • Êtes-vous devenu irritable ou impatient avec vos collègues, vos clients ou vos clients ?
  • Vous manquez d’énergie pour être constamment productif ?
  • Avez-vous de la difficulté à vous concentrer ?
  • Vous n’êtes pas satisfait de vos réalisations ?
  • Vous vous sentez désillusionné par votre travail ?
  • Consommez-vous de la nourriture, des drogues ou de l’alcool pour vous sentir mieux ou simplement pour ne pas vous sentir mieux ?
  • Vos habitudes de sommeil ont-elles changé ?
  • Avez-vous des maux de tête inexpliqués, des problèmes d’estomac ou d’intestin, ou d’autres problèmes physiques ?
    Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, il se peut que vous soyez victime d’épuisement professionnel. Songez à consulter un médecin ou un professionnel de de santé parce que ces symptômes peuvent aussi être liés à des problèmes de santé, comme la dépression.

Causes possibles d’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel peut résulter de divers facteurs, notamment :
Manque de contrôle. L’incapacité d’influencer les décisions qui ont une incidence sur votre travail – comme votre horaire, vos affectations ou votre charge de travail – pourrait entraîner l’épuisement professionnel. Tout comme le manque de ressources dont vous avez besoin pour faire votre travail.
Attentes d’emploi peu claires. Si vous n’êtes pas certain du degré d’autorité que vous avez ou de ce que votre superviseur ou les autres attendent de vous, vous ne vous sentirez probablement pas à l’aise au travail.
Dynamique dysfonctionnelle du milieu de travail. Peut-être travaillez-vous avec un tyran de bureau, ou vous sentez-vous miné par vos collègues ou votre patron qui s’occupe de la microgestion de votre travail. Cela peut contribuer au stress au travail.
Les extrêmes de l’activité. Lorsqu’un travail est monotone ou chaotique, vous avez besoin d’une énergie constante pour rester concentré – ce qui peut entraîner de la fatigue et un épuisement professionnel.
Manque de soutien social. Si vous vous sentez isolé au travail et dans votre vie personnelle, vous pourriez vous sentir plus stressé.
Déséquilibre entre le travail et la vie personnelle. Si votre travail vous prend tellement de temps et d’efforts que vous n’avez pas l’énergie de passer du temps avec votre famille et vos amis, vous pourriez vous épuiser rapidement.

Facteurs de risque d’épuisement professionnel

Vous pourriez être plus susceptible d’être victime d’épuisement professionnel si :
– Vous vous identifiez si fortement au travail que vous manquez d’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle.
– Vous avez une charge de travail élevée
– Vous exercez une profession d’aide, comme les soins de santé.
– Vous avez l’impression d’avoir peu ou pas de contrôle sur votre travail.
– Votre travail est monotone

Conséquences de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel ignoré ou non traité peut avoir des conséquences importantes, notamment :
– Stress excessif
– Fatigue
– Insomnie
– Tristesse, colère ou irritabilité
– Abus d’alcool ou de drogues
– Maladies cardiaques
– Hypertension artérielle
– Diabète de type 2
– Vulnérabilité aux maladies

Gérer l’épuisement professionnel

Essayez d’agir. Pour commencer :
Évaluez vos options. Discutez de préoccupations particulières avec votre superviseur. Vous pouvez peut-être travailler ensemble pour changer les attentes ou trouver des compromis ou des solutions. Essayez de vous fixer des objectifs pour ce qui doit être fait et ce qui peut attendre.
– Demandez de l’aide. Que vous vous adressiez à vos collègues, à vos amis ou à vos proches, le soutien et la collaboration peuvent vous aider à faire face à la situation. Si vous avez accès à un programme d’aide aux employés, profitez des services pertinents.
– Essayez une activité relaxante. Explorez des programmes qui peuvent vous aider à gérer le stress comme le yoga, la méditation ou le tai chi.
Faites de l’exercice. L’activité physique régulière peut vous aider à mieux gérer le stress. Il peut aussi vous faire oublier le travail.
Allez dormir un peu. Le sommeil restaure le bien-être et aide à protéger votre santé.
Méditez. La pleine conscience est l’acte de se concentrer sur son débit respiratoire et d’être intensément conscient de ce que l’on ressent et ressent à chaque instant, sans interprétation ni jugement. Dans un milieu de travail, cette pratique implique d’affronter les situations avec ouverture et patience, et sans jugement.

Gardez l’esprit ouvert lorsque vous examinez les options. Essayez de ne pas laisser un travail exigeant ou ingrat nuire à votre santé.

Cet article est une libre traduction de l’article original « Job burnout: How to spot it and take action«