Holacracy, sociocracie, entreprise Opale, management Agile… ces méthodes ont le vent en poupe et attirent autant qu’elles inquiètent. Derrière ces innovations managériales, un constat, celui que le management traditionnel présente d’importantes limites. Toutefois, la mise en place d’un management innovant n’est pas si évidente que cela puisqu’elle repose plus sur des postures (être ensemble) que des méthodes (faire ensemble).

Innovation managériale : un nouvel état d’esprit avant tout

Les raisons pour adopter une innovation managériale sont nombreuses et le principal interêt est de voir le management évoluer. Il s’agit de passer d’une posture de contrôle à une posture d’accompagnement des équipes.

Authenticité, pour renforcer la confiance

Se dire les choses ouvertement et avec sincérité, sortir des jeux de pouvoirs fait partie des prérequis pour ancrer de nouveaux rituels a-hiérarchiques. Il ne s’agit pas d’être transparent mais plutôt d’être en phase avec ses valeurs et faire preuve de courage pour parler librement avec bienveillance.

Humilité, pour soutenir la responsabilisation

Le manager doit mettre de coté son égo afin de permettre à ses équipes de s’exprimer librement et s’autoriser à expérimenter de nouvelles idées. Tant que le manager ne limite pas son influence les équipes resteront dans l’attente d’instructions.

Aventure, pour développer le plaisir et l’engagement

Partir à l’aventure c’est oser tester et expérimenter afin de se différencier de la concurrence. Il faut ainsi faire preuve d’audace, oser s’émanciper de ses croyances et habitudes tout en restant optimiste et positif.

Serviabilité, pour valoriser l’intelligence collective

Issu du concept de « Servant Leader », le manager et les fonctions support sont au service des collaborateurs. Le principe est que seuls les salariés sont les mieux placés pour savoir ce qui correspond le mieux aux clients et donc l’entreprise.

Justesse, pour devenir plus agile

Il n’existe pas une et une seule solution et adopter une démarche agile nécessite de s’émanciper d’un mode de pensée binaire. Assouplir les plans de contrôle, relativiser et composer avec le quotidien et ses atouts sont les bases de la dynamique.

Résilience, pour encourager la créativité et valoriser les échecs

Pas facile de savoir si les innovations managériales apporteront tout le succès qu’elles annoncent. Quoi qu’il en soit, les entreprises doivent faire preuve de résilience et considérer comme une force motrice qui transforme un échec en une opportunité. D’une façon ou d’une autre, les échecs nous font progresser.

Travailler sur les postures avant d’ancrer les nouvelles pratiques managériales

Tout comme chaque changement, travailler sur ces nouvelles pratiques managériales supposent de clarifier les règles, en discuter et les faire adopter. Les managers doivent pouvoir exprimer librement leurs difficultés et se faire accompagner.

Management agile, Shadow Comex, reconnaissance collaborative, droit à l’erreur… Plus qu’un nouveau concept, l’innovation managériale est avant tout une rupture radicale des modes de collaboration qui ne repose ni sur une théorie, ni sur une méthode mais avant tout sur un nouvel état d’esprit, de nouvelles postures managériales. Encore faut-il les définir.

Source : Les 6 postures de l’innovation managériale