Il est toujours intéressant de comparer les méthodes de gestion d’organisation et de projet avec le sport (ou tout autre sujet). Par ce biais, on peut s’apercevoir que les lignes directrices sont les mêmes. Exemple dans cet article de l’utilisation des arts martiaux chez Toyota qui s’organise en 4 étapes:
1 – Planification: Connaitre et comprendre le défi à réaliser
Par l’impulsion du manager, les équipes doivent définir un défis à relever pour les prochaine semaine. Tout l’intérêt de cette phase est finalement de définit un but qui donne du sens aux employés, c’est définit le pourquoi.
2 – Planification: Saisir les conditions actuelles
Avant même d’avancer dans la réalisation de l’objectif définit à l’étape précédente, on s’attache à comprendre par des mesures, les comportement et l’état actuel des choses. On s’ancre donc dans le présent pour avancer vers une destination future.
3 – Planification: Etablir les conditions suivantes
Maintenant que l’on connait le point de départ (étape 2) et l’arrivée (étape 1), il est nécessaire de découper l’objectif final en étapes intermédiaires SMART. La mesure de l’avancement est donc facilitée.
4 – Exécution: Définir les caractéristiques désirées
Coaché par le manager, les équipes avancent dans la réalisation de leurs objectifs fixés en étape 3. L’influence du Lean et de l’agilité sont clairement présents chez Toyota avec des itérations courtes et de l’expérimentation continue.

L’utilisation des Katas (comprendre ici routine) permet donc d’avancer vers la réalisation d’un objectif tout en étant structuré.

Source : Quand les entreprises s’inspirent des arts martiaux pour installer une culture de l’amélioration continue