Il est tentant pour un manager ou un organisation entière de céder aux appels des nouvelles modes managériales. Voici 4 bonnes raisons de ne pas céder

Restez concentrés sur vos objectifs

Chaque expérimentation d’une nouvelle méthode prend du temps et de l’énergie. C’est alors très probablement du temps pris sur la réalisation des objectifs à haute valeur ajoutée. Quand bien même la solution en vogue est promue par les plus grands spécialistes, si elle ne correspond pas à vos besoins, passez votre chemin.

Etre prisé par le marché n’est pas forcément un gage de qualité

Il n’existe aucune étude qui prouve qu’une pratique popularisée par un marché soit la plus efficace. Chaque méthode est spécifique et plus ou moins adaptée à une cible ou un contexte donné. Ainsi un professeur, un groupe média ou un ingénieur auront des besoins différents qui ne seront pas forcément comblés par la nouvelle tendance.

C’est vous qui détenez les clefs

Le principe de la mode est de penser que l’on peut prendre ce qui fonctionne très bien dans une entreprise pour le porter dans toutes les autres. Mais chaque entreprise est unique et penser que l’on peu transposer un modèle à l’identique est une erreur. Vous connaissez parfaitement votre entreprise et ses ressources disponibles alors faites vous confiance. Les recettes miraculeuses n’existent pas, et la meilleure réponse viendra d’un mélange d’inspirations et d’expériences adaptés à votre organisation.

Marquez votre différence

Le leader est une personne de conviction qui engage les autres parties prenantes. Céder au « prêt-à-penser » ne conduira pas l’entreprise à renforcer sa performance. Au contraire, garder un oeil avisé sur les nouvelles tendances et l’associer à une démarche personnelle peut enrichir les processus internes. Enfin évaluer constamment les actions au regard des objectifs est le meilleur moyen de valider la pertinence des solutions choisies.

Source : Pourquoi vous ne devez pas suivre aveuglement les modes managériales – HBR